Services publics et traitement de l'eau

utilities and water masthead

Petites histoires de cas d'utilités et de traitement des eaux

View Categories

ÉTUDE DE CAS Nº1 - S’équiper pour la sécurité

Le déf i : Préoccupée par les risques pour la sécurité et les coûts élevés d’entretien de son programme de traitement de chlore et de brome, une usine de papier s’est tournée vers Buckman et son programme d’Oxamine pour l’affluent.
Pourquoi Oxamine : Le programme Oxamine comprend l’équipement d’alimentation exclusif avec des caractéristiques de sécurité de pointe :
  • Détection de fuites
  • Séparateur intégré afin de garder les ingrédients actifs séparés en cas d’une rupture de ligne ou d’un autre problème
  • Vidange automatique en cas de perte de courant
  • Inspection régulière par le personnel de Buckman afin d’assurer un fonctionnement efficace et sécuritaire

Cet équipement appartient et est géré par Buckman.

Les résultats : Après que le programme Oxamine a été lancé, le potentiel d’un contact entre les humains et les produits chimiques à l’usine a été considérablement réduit. Les coûts d’équipement et les coûts pour les entretenir ont été éliminés. L’usine a aussi connu une meilleure per formance. Les pointes de chlore résiduel ont été stabilisées. La moyenne d’ATP a été réduite de 430 à 125 RLU.
Retour sur investissement :
  • Réduction de 10 % des coûts des produits chimiques pour une économie de 70 $ par jour
  • Élimination des coûts d’entretien de l’équipement
  • Économies de temps – plus besoin de mesurer et d’ajuster constamment
  • Meilleur contrôle microbiologique
Retour sur l’environnement :
• Amélioration de la sécurité des travailleurs
• Réduction de 75% du volume d’hypochlorite, amélioration de la qualité de l’eau et réduction de la charge vers le déminéralisateur de la bouilloire

ÉTUDE DE CAS Nº2 - En mettre moins dans l’environnement et plus dans les profits

Le déf i : Une usine avec un procédé de traitement d’affluent en deux étapes impliquant un système de production d’UV et de chlore gazeux voulait remplacer l’étape de gaz avec un procédé plus sécuritaire, plus économique et plus respectueux de l’environnement.
Pourquoi Oxamine : L’Oxamine est plus sécuritaire que le chlore gazeux et ne génère pas de trihalogénométhanes ( THM) lors du traitement comme le fond les autres oxydants à base de chlore. Oxamine est écologique, réduisant la toxicité potentielle des effluents de l’usine et produisant beaucoup moins de substances cancérigènes potentielles que les autres traitements. Il est aussi beaucoup plus facile à manipuler. Encore mieux, il offre un contrôle microbiologique supérieur à un coût moindre.
Les résultats : Une fois que Buckman a installé le nouveau système d’Oxamine, les risques de sécurité liés au transport et à la manipulation du chlore gazeux ont été éliminés et le coût de la deuxième étape a été réduit de 27%.
Retour sur investissement :
Coût du programme du chlore gazeux : 82 507 $
Coût de l’Oxamine à la place : 59 815 $
Retour sur investissement : 22 692 $
Retour sur l’environnement :
  • Réduction des risques pour la santé des transporteurs, des distributeurs, des entrepreneurs, des employés de l’usine et de la communauté
  • Réduction des COHA (composés organiques halogénés adsorbables) venant du traitement de l’eau, réduisant les toxines déchargées dans l’environnement
  • Réduction des risques d’incendies, d’explosions et de déversements accidentels

ÉTUDE DE CAS Nº3 - Éliminer la demande organique

Le défi : Une usine de carton traitait 21 millions de gallons (79,5 millions l) d’eau de rivière par jour avec un système de traitement de dioxyde de chlore pour l’af fluent et les postes d’alimentation satellite d’agent de blanchiment. L’usine expérimentait des résiduels de chlore et des résiduels d’halogènes libres qui étaient soit si bas qu’ils favorisaient la prolifération microbiologique sur les machines à papier ou si élevés qu’ils augmentaient la vitesse de corrosion. De plus, l’oxydation des coagulants et des floculants entraînait une mauvaise clarification.
Pourquoi Oxamine : Contrairement aux traitements conventionnels, l’Oxamine n’est pas affecté par la demande organique de sorte qu’il fonctionne mieux et plus longtemps, permettant à l’usine de réduire l’utilisation des produits chimiques, de réduire la corrosion, d’obtenir un meilleur contrôle microbiologique et d’économiser de l’argent.
Les résultats : Après que le programme d’Oxamine a été appliqué, les niveaux d’ATP ont été maintenus en dessous de 150 RLU. Le total des résiduels de chlore dans le réservoir d’entreposage de l’usine et à la préparation des couleurs a été réduit en moyenne à 0,3 ppm. La croissance microbiologique a été interrompue.
Retour sur investissement :
L’Oxamine a réduit les coûts totaux du programme :
  • Économies du programme de 50 000 $ par année comparativement au dioxyde de chlore
  • Variabilité réduite du pH de l’eau d’alimentation de la chaudière ce qui a éliminé la nécessité d’ajuster le pH de l’eau
  • Élimination des stations d’alimentation satellite de chlore
  • Réduction du potentiel de corrosion
  • Élimination de l’oxydation des coagulants et des polymères
  • Réduction de l’activité microbiologique et de la charge bactérienne dans les machines à papier
  • Amélioration du contrôle de dosage et réduction de la demande de biocide

ÉTUDE DE CAS Nº4 - Améliorer la performance de la machine à papier

Le défi : Une usine avec un équipement de traitement d’eau d’affluent de 4 000 à 7 200 gallons par minute (15 141,6 à 27 255 l) d’eau de rivière expérimentait une croissance des bactéries filamenteuses sur ses machines. Ils ont demandé l’aide de Buckman.
Pourquoi Oxamine : Des variations importantes de la demande organique dans l’eau brute des rivières peuvent perturber l’ef ficacité des microbicides et entraîner une augmentation de la turbidité. L’Oxamine n’affect pas négativement les polymères comme le fait le chlore. L’Oxamine appliqué au clarificateur peut amener la turbidité dans les normes, fortement réduire les niveaux d’ATP, prévenir le transfert de l’alun et finalement, réduire les bactéries f ilamenteuses sur les machines.
Les résultats : Une fois que l’Oxamine a été appliqué, le dénombrement d’ATP dans l’eau clarifiée est passé de 300 à 20 RLU. Les ATP dans l’eau de procédé ont diminué de 225 à 20 RLU. La turbidité a été réduite de 7,8 à 1,3 NTU. En outre, le système de filtration fonctionne mieux que jamais, même dans des conditions de débit élevé.
Retour sur investissement :
  • Réduction de 150 000 $ par année de l’utilisation des biocides sur les machines à papier
  • Réduction de 150 000 $ par année de l’utilisation de la résine de force humide
  • Réduction de 25 000 $ par année de l’utilisation de polymère au clarificateur
  • Machines à papier plus propres, entraînant une réduction des casses, une meilleure qualité et une augmentation de la production
  • Réduction importante de la consommation de chlore

ÉTUDE DE CAS Nº5 - Prévenir les interférences de produits chimiques

Le défi : Une usine de papier couché intégrée expérimentait une forte variabilité de la qualité de sa source d’eau. En conséquence, son système d’hypochlorite de sodium était soumis à une forte demande organique qui, à son tour, exigeait l’augmentation des doses à des niveaux qui dégradaient les per formances des feutres des presses et des additifs du système.
Pourquoi Oxamine : L’Oxamine ne compromettra pas l’efficacité des autres produits chimiques comme les chimies de clarification de l’eau brute. En outre, il est doux sur l’équipement qui peut se corroder ou se dégrader en raison de la forte consommation d’hypochlorite de sodium.
Les résultats : Avec l’Oxamine, la gestion du traitement de l’aff luent est devenue beaucoup plus simple avec moins de perte de temps. L’usine n’a plus à se soucier de la corrosion, de la défaillance prématurée des feutres des presses ou de l’ef ficacité des additifs du système. Les dénombrements d’ATP sont inférieurs à 400 RLU et les dénombrements sur média de culture sont inférieurs à 50 CFU/ml.
Retour sur investissement :
  • Aucune perte de brillance de la pâte de l’usine ce qui a éliminé la nécessité du dioxyde de titane dans le bout humide entraînant une économie de 20 000 $ par mois
  • Amélioration de la productivité de la machine à papier avec moins de casses
  • Réduction des risques de corrosion, des temps d’arrêt et de la réparation coûteuse des équipements
  • Réduction du temps passé au suivi et à l’ajustement du dosage
  • Réduction du risque de dommage causé aux feutres des presses par les résiduels élevés de chlore
  • Amélioration de l’efficacité du système des additifs
  • Meilleure sécurité et réduction des risques
  

© 2018 Buckman Laboratories International, Inc.